Les Duos de Noémie Boullier Chez Simone et les Mauhargats à Saint-Macaire

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le Collectif Simone & les Mauhargats à Saint-Macaire accueille les duos de Noémie Boullier, peintre-artiste plasticienne

Jusqu’au dimanche 26 juin

Du vendredi 26 mai au dimanche 26 juin, La Galerie du collectif Simone et les Mauhargats accueille Noémie Boullier, pour ses peintures à l’huile, dessins à l’encre et aquarelle , sérigraphies imprimées à l’Insoleuse, gravures pressées à l’atelier, autant de support où défilent des duos de personnages. Et aussi des céramiques et coussins réalisés en duo avec des compagnons artistiques qui ont tous leur atelier à Lorient-Sadirac, dans une ancienne tuilerie.

De là sont nés les coussins sérigraphiés réalisés par Marina Boullier, sa sœur , qui est couturière de formation et qui réalise du mobilier en tissu, ainsi que des costumes pour le spectacle .

Puis un autre duo avec le céramiste Jean-François Bourlard qui explique :« Mes recherches portent sur la matière et ses limites; elles se concrétisent à travers des installations, des performances, des vases ou des sculptures. Avec ces vases je joue avec la superposition de faïence, fusible à 1200°, et de grès ou de porcelaine qui sont des terres beaucoup plus réfractaires. Noémie dessine sur la couche de porcelaine encore humide. Elle la grave, la scarifie, initiant ainsi des points de rupture qui se produiront à la cuisson lors de la fusion des matières. Les glissements, plissements et déchirures accentuent l’inquiétante étrangeté de son univers. »

En enfin le dernier duo né, avec sa maman Gwénola Boullier, céramiste qui réalise en plus d’une ligne de vaisselle aux motifs colorés, des pièces en terre brute sur lesquelles récemment ,Noémie grave des dessins qui sont ensuite comblés avec des terres de différentes couleurs et polis pour certaines…

Sa forme figurative, peinte de réminiscences presque infantiles, donne à ses tableaux une sensation d’ingénuité que vos yeux contrediront en scrutant les détails. Les couleurs quasi tropicales s’imposent à votre regard tout en révélant par contradiction un coté plus obscur ; la violence se cache derrière un calme apparent… parfois teinté d’humour…

Noémie est née en 1980, attirée dès l’enfance par l’art plastique, s’essaye au collage, au dessin, puis viennent pinceaux et toiles. Un voyage au Mexique lui ouvre les portes à d’autres inspirations picturales, à l’amour et à d’autres manières d’être dans la société. Des héroïnes rebelles Tina Motodi, Olympes de Gouges, des magiciens de l’image, Jérome Bosch, De La Tour, l’inspirent. Le fil rouge de son travail, le monde rural, la nature vivante, les hommes, les bêtes… En filigrane Noémie pose en permanence la question de l’évolution humaine, à savoir si les têtes qui pensent ont-elles vraiment pris la suprématie sur les bêtes ? Et quelle que soit la réponse à cette question, le résultat est-il émancipateur ou destructeur ?

Page Facebook @noemieboullierpeinture ; http://noemieboullier.ultra-book.com/?pr=public

A propos du Collectif Simone et les Mauhargats, association loi 1901, rassemble une trentaine d’artistes, artisans et créateurs d’art autour d’un lieu et d’une plateforme d’activités dédiés aux métiers d’art et à la culture, avec notamment une couveuse et une pépinière. Installé au coeur de la cité médiévale de Saint-Macaire, dans une maison du XVIIème rénovée, le Collectif dispose d’une boutique, d’une galerie d’exposition, d’espaces d’ateliers et de travail partagé, répartis sur trois niveaux. La Galerie Simone et les Mauhargats accueille tous les deux mois un artiste. Depuis un an, plus de 300 enfants des écoles maternelles et primaires de Saint-Macaire ont été accueillis pour des visites et rencontres avec les artistes.

19 rue Carnot 33490 Saint Macaire. Tél. : 09 67 01 24 33

www.simoneetlesmauhargats.com Facebook Simone-et-les-Mauhargats

Horaires / Lundi, jeudi, vendredi et samedi de 10h30/12h30 et de 14h30/18h30,

mercredi et dimanche de 12h/18h.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »